Un Carême avec le Pape François - 3

par Philippe Boudet, diacre

6423761-29945769.jpg

Un temps pour CHOISIR

 

 

« Le Carême est un voyage qui implique toute notre vie, tout notre être. C’est le temps pour vérifier les chemins que nous sommes en train de parcourir, pour retrouver la voie qui nous ramène à la maison, pour redécouvrir le lien fondamental avec Dieu, de qui dépend toute chose. Le Carême n’est pas une collecte de bonnes actions, c’est discerner vers où est orienté notre cœur. Cela est le centre du Carême : vers où est orienté mon cœur ? »

 

Pape François, homélie du Mercredi des Cendres 2021

 

« Le temps du carême est un temps pour espérer, pour tourner de nouveau le regard ver la patience de Dieu qui continue de prendre soin de sa création, alors que nous l’avons souvent maltraitée… »

« Laissez-vous réconcilier avec Dieu ! » (Paul 2Co 5,20)

« Plutôt que d'accuser les autres de leurs échecs et de leurs limites, je reconnais en moi une faute ou un comportement. Je me tourne alors vers mon Créateur et mon Dieu et je Lui demande la grâce dont j’ai besoin pour avancer, confiant qu’il m’aime et qu’il prend soin de moi…. Je lui ouvre la porte pour qu’il agisse en moi et à travers moi, car Dieu ne force jamais notre liberté ; Il doit être invité à entrer ! Plutôt que de trouver des défauts à mon frère ou à ma sœur, je vois en lui ou en elle une personne également en difficulté et qui a besoin d’aide, et je m’offre à eux pour les servir. »

On a souvent tendance à « ériger une clôture autour de notre âme avec le fil barbelé de nos certitudes, séparant le monde entre le bien et le mal, et en fermant la porte à l’action de Dieu. »

 

« La voix de Dieu n’impose jamais, mais propose, alors que l’ennemi est strident, insistant et même monotone. La voix de Dieu peut nous corriger, mais doucement, toujours en encourageant, en consolant, en nous donnant l’espérance. »

« Vivre un carême d’espérance, c’est percevoir que nous sommes, en Jésus-Christ, les témoins d’un temps nouveau, dans lequel Dieu veut ‘ faire toutes choses nouvelles ’…. »

 

« Le jeûne qui me plaît, n’est-ce pas ceci : faire tomber les chaînes injustes, délier les attaches du joug, rendre la liberté aux opprimés, briser tous les jougs ? N’est-ce pas partager ton pain avec celui qui a faim, accueillir chez toi les pauvres sans abri, couvrir celui que tu verras sans vêtement, ne pas te dérober à ton semblable ? »  Isaïe 58

 

A suivre… UN temps pour AGIR !